• Julie

Tisser des liens d'amour, ma vie de couturière mais pas que… #3

On se retrouve une nouvelle fois.

Prenez un thé, un café et installez vous !


On est encore en période de confinement, tout va bien chez nous.

Tout le monde est en bonne santé, et j'en suis reconnaissante.

Le temps passe à la fois vite, et doucement.

C'est un sentiment assez curieux, mais j'accueille et je vis au jour le jour.


Parlons santé, parlons masques.

Je n'ai pas cousu de masques jusque-là, même pas pour moi.

Pourquoi ? Je ne sais le dire, sans doute parce que je n'avais rien chez moi, et que les changements de modèles, et les nombreux posts à ce sujet sur les réseaux sociaux… je ne sais pas, je n'avais pas envie, ou du moins ce n'était pas le bon moment pour moi de donner tout ce que je suis capable de donner.

J'ai eu énormément de demandes, notamment de la part de l'agent de police de ma ville qui avait du mal à en trouver.

J'ai réfléchie.

Qu'est-ce qui me dérange dans le fait d'en faire ?

C'est surtout une histoire d'argent. Je vais devoir acheter du tissu (et va trouver du tissu et du matériel en ce moment…) et qui dit achat, dit vente… Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça, surtout en cette période de pandémie.

Comment peut-on demander de l'argent pour quelque chose qui nous permet de nous préserver, du moins un peu.

Je me suis sentie égoïste.

Egoïste d'avoir les compétences, égoïste d'être à la maison devant la télé.

J'ai pris ma décision sur un coup de tête :

Un appel aux dons & le don des masques gratuits pour tous (mais en priorité aux services de premières nécessités).

Pour valoriser ma démarche et faire appel à la solidarité, les DNA ont publié un article afin d'appuyer ma demande.

Suite à cet article, j'ai passé ma journée au téléphone. C'était dingue, les gens sont tellement solidaires, ça fait chaud au coeur.

J'ai passé les derniers jours derrière ma machine, et maintenant je prends une petite journée de calme pour souffler et profiter de ma petite famille.

J'ai réussi à coudre une centaine de masques, il m'en reste au moins le double à faire, mais je suis fière et en paix avec ma façon de faire les choses.



J'ai participé au concours du salon mode et tissu en partenariat avec Burda.

J'avais oublié à quel point ça faisait un bien fou de coudre pour soi, c'était génial.

Je me suis rendu compte qu'avec les retouches de ces derniers mois j'avais acquis énormément de compétences, notamment en rapidité et précisions.

J'ai été sélectionné pour la finale !

Je suis dans les quinze premières (sur 116 quand même).

Pour cette finale, le but est d'avoir le plus de "j'aime" sur la publication facebook.

Je ne suis pas à l'aise avec cette façon de faire, celui qui a le plus d'amis et de partages gagne… Je suis fière d'en être arrivé là, c'est l'essentiel à mes yeux.

J'ai eu un joli compliment de Monsieur, c'est ça ma récompense.



Je vous ai parlé dans la dernière chronique, de la soirée "cinéma sous les étoiles".

On a passé une très belle soirée.

Une jolie tente dans le salon, avec de petites lumières, des gourmandises, du vin… et Nova, le petit chaton de l'amour qui a tout détruit quelques minutes après ces photos.

J'ai quand même adoré organiser cette soirée.

C'était chouette.



Avec la couture des masques, je n'ai pas pris le temps d'organiser une autre soirée, mais Monsieur a installé le vidéo pro et on a dormi dans le salon, à la façon "camping" avec un petit dej de Pâques devant la télé.

Serait-ce une nouvelle tradition ?

J'adore les traditions !



Le "Lammele" c'est le petit agneau de Pâques qu'on a ici en Alsace, recouvert de sucre glace.

On en a mangé une partie au petit dej.

C'était un délice !

C'est ma grand-mère qui nous l'offre tous les ans. C'est un moment que j'aime particulièrement.

Généralement, on se retrouve avec ma soeur, et on va la voir chez elle.

On papote, elle nous donne le Lammele et on se fait des calîns.

Ce sera pour l'année prochaine !

Bonheur, souvenirs.

Je pense à toi Mamie, je t'aime.


Monsieur a cuisiné pour Pâques !

Des courgettes farcie, avec du saumon pour moi étant donné que je ne mange pas de viande, et au poulet pour lui.

C'était délicieux !



J'ai ma copine couture qui a un nouveau blog couture et tricot.

Elle s'appelle La petite robe rouge.

Allez y faire un tour, elle présente sa dernière robe cousu main.


Des bisous !

Juju

Il était temps julie